LIBERALS TURN THEIR BACK ON THOUSANDS OF FORESTRY JOBS / LES LIBÉRAUX TOURNENT LE DOS À DES MILLIERS D’EMPLOIS DANS LA FORESTERIE

August 18, 2016

August 18, 2016
FOR IMMEDIATE RELEASE

Ottawa, ON – Today, the Liberal members of the House of Commons International Trade Committee voted against a Conservative motion to have the Minister of International Trade convene a roundtable to determine a national agenda for the softwood lumber negotiations. Liberal MP Linda Lapointe even went as far as calling today’s meeting a waste of time and money.

“The Canadian economy has lost over 110,000 full-time jobs over the last two months and the Liberals are risking almost 400,000 jobs in the forestry sector by failing to bring the Canadian industry together to develop a common position in these negotiations. ,” said Todd Doherty, Member of Parliament for Cariboo-Prince George. “This Liberal government is turning their backs on thousands of families that rely on the forestry sector. The comments made today by the Liberal MP for Rivière-des-Mille-Îles coupled with the fact that Canada’s chief negotiator on the softwood lumber file believes that a new deal is unlikely to be reached is deeply concerning.”

“We have been hearing from the forestry industry across Canada that there has been no formal framework for consultation on what the Canadian position during the softwood lumber negotiations should be,” said Randy Hoback, Vice-Chair of the International Trade Committee and Member of Parliament for Prince Albert. “In fact we have heard that some of the larger Canadian companies enjoy privileged access to negotiators from both sides of the border because of their large operations in the United States. Conservatives want to ensure that our negotiators go to the table with a position that has national consensus and benefits everyone in the industry.”

“Prime Minister Trudeau has met with President Obama three times since coming to office, but his government continues to miss their own deadlines for a new softwood lumber agreement and we have no confidence that they will be able to deliver one in time,” said Gerry Ritz, Opposition Critic for International Trade and Member of Parliament for Battlefords-Lloydminster. “The last dispute cost Canadians over $5 billion and thousands of jobs across the country. If the Liberals fail to negotiate a new deal, Canadian softwood lumber producers will lose access to the U.S. market and there will be more massive job losses that we can’t afford.”

The forestry sector employs approximately 370,000 Canadians across the country and in 2014, 66% of Canadian softwood exports were shipped to the United States.


-30-

For media, please contact:

Saro Khatchadourian
Communications Officer
Office of the Leader of the Official Opposition
613-314-4238

*******************

LES LIBÉRAUX TOURNENT LE DOS À DES MILLIERS D’EMPLOIS DANS LA FORESTERIE

18 août 2016
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Ottawa (Ontario) – Aujourd’hui, les membres libéraux du Comité permanent du commerce international de la Chambre des communes ont voté contre une motion conservatrice demandant à la ministre du Commerce international de convoquer une table ronde afin d’établir un ordre du jour national pour les négociations sur le bois d’œuvre. La députée libérale Linda Lapointe a osé dire que la rencontre d’aujourd’hui était une perte de temps et d’argent.

« L’économie canadienne a perdu plus de 110 000 emplois à temps plein ces deux derniers mois, et les Libéraux mettent près de 400 000 emplois en péril dans l’industrie forestière en refusant de rassembler l’industrie pour élaborer une prise de position commune dans le cadre de ces négociations, a dit Todd Doherty, le député de Cariboo-Prince George. Ce gouvernement libéral tourne le dos aux milliers de familles qui dépendent de l’industrie forestière. Les propos tenus aujourd’hui par la députée libérale de Rivière-des-Mille-Îles et le fait que le négociateur en chef du Canada sur le bois d’œuvre pense qu’il est improbable de conclure une nouvelle entente sont extrêmement préoccupants. »

« Des représentants de l’industrie forestière, partout au Canada, disent qu’il n’y a pas de cadre de consultation formel sur la position du Canada pour les négociations sur le bois d’œuvre, a dit Randy Hoback, le vice-président du Comité du commerce international et député de Prince Albert. En fait, nous apprenons que certaines des plus grosses entreprises canadiennes ont un accès privilégié aux négociateurs des deux côtés de la frontière en raison de leurs grosses exploitations aux États-Unis. Les Conservateurs veulent assurer que nos négociateurs défendent une position qui bénéficie d’un consensus national et profite à l’ensemble de l’industrie. »

« Le premier ministre Trudeau a rencontré le président Obama à trois reprises depuis son arrivée au pouvoir, mais son gouvernement continue à rater ses propres échéances pour un nouvel accord sur le bois d’œuvre, et rien n’indique qu’il pourra conclure une entente à temps, a dit Gerry Ritz, le porte-parole de l’Opposition sur le Commerce international et député de Battlefords-Lloydminster. Le dernier conflit a coûté aux Canadiens plus de 5 milliards de dollars et des milliers d’emplois, partout au pays. Si les Libéraux n’arrivent pas à négocier un nouvel accord, les producteurs canadiens de bois d’œuvre perdront l’accès au marché américain et il y aura d’autres pertes d’emplois massives que nous ne pouvons pas nous permettre. »

L’industrie forestière emploie environ 370 000 Canadiens, partout au pays et, en 2014, 66 % des exportations de bois d’œuvre canadien étaient destinées aux États-Unis.

-30-

Pour les médias, veuillez contacter :

Saro Khatchadourian
Agent de communication
Bureau du Chef de l’Opposition officielle
613-314-4238

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien