Plus d’excuses sur le PTP : Porte-parole conservateurs sur le Commerce

September 12, 2016

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
 
OTTAWA (Ontario) – Les porte-parole de l’Opposition officielle sur le Commerce, l’hon. Gerry Ritz, Randy Hoback et Dave Van Kesteren, ont fait la déclaration suivante au sujet de l’étude du gouvernement du Canada sur les répercussions du Partenariat transpacifique sur l’économie canadienne.
 
« Cette étude ne fait que confirmer ce que nous disons depuis toujours, soit que la ratification du PTP aidera à stimuler l’économie canadienne et que la non-participation à cet accord historique serait catastrophique pour nos chaînes d’approvisionnement mondiales et entraînerait la perte d’emplois, a dit Randy Hoback, le vice-président conservateur du Comité du commerce international de la Chambre des communes.  Après des milliers de pages de témoignages devant le Comité du commerce, la tournée de consultation de la ministre et, maintenant, une analyse approfondie des répercussions de l’accord, en plus des consultations exhaustives et de l’étude du Comité faites sous notre gouvernement précédent, les Libéraux n’ont plus d’excuses pour éviter de prendre une décision. » 
 
« Il est primordial pour les exportateurs canadiens que le gouvernement libéral prenne la bonne décision maintenant et se joigne à nos partenaires du PTP afin de se préparer à ratifier l’accord cet automne, a dit l’hon. Gerry Ritz, le porte-parole de l’Opposition sur le Commerce international.  Tout retard additionnel par la ministre du Commerce international pour que le PTP atteigne la ligne d’arrivée ne fera que montrer que ce gouvernement préfère jouer à des jeux politiques avec la politique canadienne sur le commerce extérieur, mettant l’économie et la croissance future du Canada en péril. »
 
« Un emploi canadien sur cinq est directement lié aux exportations, et il est crucial pour nos industries agricole, manufacturière, des ressources et des services d’élargir l’accès du Canada au reste du monde, a dit Dave Van Kesteren, le porte-parole conservateur adjoint sur le Commerce international.  La ratification du PTP enverra un message clair aux entreprises canadiennes, permettant aux exportateurs de se préparer et de profiter de cet accès préférentiel au marché. »
 
Le PTP représente un marché de près de 800 millions de consommateurs, avec un PIB combiné de 29 mille milliards de dollars.  L’étude du gouvernement du Canada sur les répercussions économiques indique que le PTP devrait injecter 4,3 milliards de dollars dans le PIB du Canada d’ici 2040.  La non-participation au PTP entraînerait une perte de 5,3 milliards de dollars pour le PIB.  La production automobile et les investissements connexes diminueraient de 4 pour cent, et les exportations de bœuf et de porc vers le Japon diminueraient de plus de 66 pour cent et 13 pour cent respectivement.
 

-30-


Pour obtenir plus d’information :

Saro Khatchadourian
Bureau du Chef de l’Opposition officielle 
613-314-4238
 

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien